Diététicienne-nutritionniste, pédagogue et passionnée, Agnès fait partie de cette catégorie de personnes que j’appelle les « passeurs ». Celles pour qui la transmission est une deuxième nature, mues par la nécessité urgente de diffuser ce qu’elles ont appris et d’aider les autres à mieux vivre.
Avec son site La table des enfants, qui s’adresse aux petits mais aussi aux parents et grands-parents, elle pose chaque jour sa brique à l’édifice d’une alimentation équilibrée, joyeuse, gourmande et vertueuse.

Qu’est-ce qui vous a orientée vers la nutrition ?

J’étais attirée par le milieu médical, mais c’est ensuite la rencontre avec une diététicienne qui a été le déclencheur. Son approche et la dimension de transmission que j’ai perçue dans ce métier m’ont décidée à choisir cette voie. À l’époque, les régimes prescrits étaient extrêmement restrictifs et en avoir suivi m’a rendu très empathique avec les gens qui ont des problèmes de poids.

Une fois diplômée, j’ai d’abord travaillé en tant que diététicienne à la Croix blanche, un centre pour étudiants étrangers qui souffraient de maladies chroniques. Et très vite, j’ai entendu parlé d’un poste qui se créait à l’Hôtel Dieu dans le service du professeur Bour, l’un des fondateurs  de la nutrition moderne.

À l’hôpital, j’ai compris l’importance de la communication, et c’est à partir de là, convaincue que c’était primordial, que j’ai eu envie de me diriger vers la prévention.

C’était une époque fantastique, car comme la communication en nutrition était balbutiante, tout restait à inventer. J’ai ainsi créé une agence spécialisée dans ce domaine. Les portes s’ouvraient facilement, les contacts étaient simples et rapides. J’ai obtenu mes premiers contrats, j’ai rapidement écrit des articles pour des magazines.

J’ai ensuite contacté le producteur de l’émission de télévision Télématin sur France 2 (à l’époque Antenne 2) afin d’écrire des chroniques sur la nutrition. Après m’avoir fait parler pendant au moins deux heures, il m’a proposé d’animer moi-même une chronique. La télévision est une fabuleuse école de vulgarisation. Pendant un an, j’ai animé cinq chroniques par semaine. Un très beau tremplin pour l’activité de mon agence de communication spécialisée sur les thèmes de la nutrition.

 

Et vous avez ensuite travaillé en entreprise ?

Oui, après 17 ans en agence, j’ai eu envie d’explorer un nouveau territoire et je suis entrée chez Lu au sein du groupe Danone puis Mondelez International. J’ai donc travaillé sur la communication des produits et sur la communication corporate. En parallèle, j’écrivais toujours des articles et des livres. De la synergie d’avoir accompagné des marques destinées aux enfants et de la pédagogie, j’ai eu envie de travailler plus spécifiquement pour les enfants.

J’ai donc, en 2009, créé mon site, La table des enfants, comme un loisir. En 2013, je l’ai complété avec le blog des parents et des grands-parents et il est devenu l’un des piliers de mon activité. Il illustre mon savoir-faire et constitue une jolie entrée en matière lorsque des clients potentiels me contactent. J’ai en effet repris mon activité de conseil et travaille, entre autres, avec des start-up de la food-tech, en tant qu’experte, sur des missions ponctuelles ou récurrentes, c’est passionnant ! En parallèle j’écris toujours des articles, des livres…

 

Qui est Mayo ?

Le jeu gourmand des sept familles

Bien manger avec Mayo, le jeu gourmand des sept familles

Mayo est un petit chien gourmand, c’est la mascotte du site et du livre que j’ai sorti récemment pour les enfants. Ce sont eux qui ont choisi ce nom, à ma grande surprise ! Il est devenu un personnage à part entière. Avant de sortir le livre Le jeu gourmand des 7 familles, je l’ai testé auprès d’enfants, de parents et d’écoles. Ça a été un gros travail, plein de surprises, mais vraiment enrichissant.

 

« Bien manger », cela sous-entend quoi pour vous ?

Ne se priver de rien, tout en connaissant le mode d’emploi et en se faisant plaisir. L’enfance est justement un âge très propice pour acquérir simplement de bons réflexes alimentaires. Et puis, la cuisine est un terrain de jeux : profitons-en et ouvrons-la à toute la famille ! Un enfant qui cuisine cuisinera toute sa vie.

 

Comment mangez-vous ?

J’adore manger et faire la cuisine, je suis très gourmande, mais je mange incontestablement équilibré. Je ne me prive de rien et je n’exclus rien non plus. Je mange beaucoup de fibres, par obligation. All Bran est mon meilleur ami ! L’alimentation a pour le coup réussi à régler mon problème.

Je mange sans culpabilité, ce qui n’a pas toujours été le cas car, plus jeune, j’étais un peu plus ronde.

J’ai appris depuis à ne pas me priver, sans tomber dans l’excès. C’est la règle des « ou » et non celle des « et », celle du bon sens et de l’équilibre. C’est ce que j’ai transmis à mes enfants, et ils ont intégré ces pratiques de manière très naturelle.

 

En savoir plus :

www.tabledesenfants.com

www.agnesmignonac.com