Si il est maintenant reconnu que manger en pleine conscience  (mindful eating) permet de faire des choix d’aliments plus judicieux pour notre santé, de mieux évaluer la faim et reconnaître la satiété, une découverte récente va plus loin.


En effet, une étude menée à l’Université de Californie et publiée par Obesity Society en mars 2016 suggère que manger en pleine conscience aurait un effet favorable sur le taux de glucose dans le sang (diabète de type 2) et minimiserait les risques cardiovasculaires.


À suivre…